fbpx
aucun commentaire pour l'instant

L’un des secrets les mieux gardés de l’enfer

Nous sommes une génération qui ne sait plus s’excuser, on ne demande plus pardon, il n’y a plus de remise en question. Le fait de dire et faire ce que l’on veut fait partie des libertés que nous croyons avoir. Toutefois cela pose un problème considérable dans nos relations et nos échanges avec l’autre.

« Dans les générations passées, quand nos enfants revenaient avec de mauvaises notes, les parents donnaient des punitions, privaient de sortir avec les amis etc. Aujourd’hui, c’est au professeur de se justifier et de donner des comptes».

« Dans le passé, les enfants : fils ou fille, devaient faire la fierté de leur parent. Ils étaient au service de la famille et chacun prenait sa place dans un équilibre, alors qu’aujourd’hui les parents sont au service des enfants, ils en sont parfois esclaves.»

Nous sommes dans une société complètement détraquée qui confond l’éducation à l’élévation de l’enfant roi. Et nous retrouvons ces enfants rois qui revendiquent et demandent des comptes au Dieu juge dans l’Eglise.

La Parole nous enseigne une chose, c’est la repentance. Et tout commença dans la nouvelle alliance avec Jean Baptiste et Christ :

Matthieu 3 : 2 : « Changez d’attitude [Repentez-vous], car le royaume des cieux est proche. »

Matthieu 4 : 17 : « Dès ce moment, Jésus commença à prêcher et à dire : « Changez d’attitude [Repentez-vous], car le royaume des cieux est proche ».

Quand Pierre prêche pour la première fois, il dit : Repentez-vous !

Actes 2 : 38 : « Pierre leur dit : « Changez d’attitude et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du St-Esprit. »

Mais que signifie se repentir ?

La repentance n’est pas seulement la reconnaissance d’avoir fait mal, mais c’est surtout un changement d’attitude, une prise de décision intérieure irrévocable qui amène une transformation.

Nous vivons dans une société complètement pervertie, où l’on pratique le : faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais. L’homme se positionne comme moralisateur et n’est pas meilleur que les autres. On reconnaît ce qui est mal, mais on ne veut pas y mettre un terme car on prend du plaisir à faire le mal. Et c’est précisément ça le danger !

Lorsque l’on comprend que nous sommes en faute vis à vis de Dieu et de sa Parole, de ses commandements, comment réagissons-nous ? Beaucoup fonctionnent encore comme ces enfants Rois qui trouvent des excuses. Mais avons-nous vraiment des excuses à présenter devant le Dieu juge ? Sont-elles recevables ? Sont-elles fondées ?

Vous ne pouvez pas vous repentir si vous n’en avez pas envie. Dieu ne vous forcera pas à le faire car il est question de votre âme, une prise de décision.

Il y a un prix à payer dans la repentance, celle de choisir de se conformer selon la Parole. Il n’y a pas d’hypocrisie dans la repentance. C’est radical !

Notre attitude “rebelle” nous prive de la repentance.

Une autre conséquence au péché de notre société : les fils et les filles rebelles. Il y a un vrai problème d’insoumission dans notre société et dans l’éducation que nous recevons.

Pour ma part, j’ai appris à être soumis dès mon plus jeune âge et je remercie Dieu pour cette éducation. Aujourd’hui encore, je suis soumis à des pères et mères spirituels, je suis soumis à ma femme et ma femme est soumise à moi, je suis soumis au Conseil de l’Eglise et soumis aux frères et soeurs. Il existe des alliances spirituelles dans lesquelles nous nous soumettons les uns aux autres.

Ephésiens 5 : 21 : Soumettez vous les uns aux autres dans la crainte de Dieu.

Philippiens 2 : 3 : Ne faites rien par esprit de rivalité ou par désir d’une gloire sans valeur, mais avec humilité considérez les autres comme supérieurs à vous mêmes.

1 Pierre 5 : 5 : De même, vous qui êtes jeunes, soumettez vous aux anciens. Et vous soumettant tous les uns aux autres, revêtez vous d’humilité, car Dieu s’oppose aux orgueilleux, mais il fait grâce aux humbles.

En parlant des hommes rebelles, les fils de la rébellion :

Ephésiens 5 : 1 à 14 : Devenez donc les imitateurs de Dieu, comme des enfants bien-aimés; 2 et marchez dans la charité, à l’exemple de Christ, qui nous a aimés, et qui s’est livré lui-même à Dieu pour nous comme une offrande et un sacrifice de bonne odeur. 3 Que l’impudicité, qu’aucune espèce d’impureté, et que la cupidité, ne soient pas même nommées parmi vous, ainsi qu’il convient à des saints. 4 Qu’on n’entende ni paroles déshonnêtes, ni propos insensés, ni plaisanteries, choses qui sont contraires à la bienséance; qu’on entende plutôt des actions de grâces. 5 Car, sachez-le bien, aucun impudique, ou impur, ou cupide, c’est-à-dire, idolâtre, n’a d’héritage dans le royaume de Christ et de Dieu.6 Que personne ne vous séduise par de vains discours; car c’est à cause de ces choses que la colère de Dieu vient sur les fils de la rébellion.

7 N’ayez donc aucune part avec eux. 8 Autrefois vous étiez ténèbres, et maintenant vous êtes lumière dans le Seigneur. Marchez comme des enfants de lumière! 9 Car le fruit de la lumière consiste en toute sorte de bonté, de justice et de vérité. 10 Examinez ce qui est agréable au Seigneur; 11 et ne prenez point part aux oeuvres infructueuses des ténèbres, mais plutôt condamnez-les.12 Car il est honteux de dire ce qu’ils font en secret; 13 mais tout ce qui est condamné est manifesté par la lumière, car tout ce qui est manifesté est lumière.14 C’est pour cela qu’il est dit: Réveille-toi, toi qui dors, Relève-toi d’entre les morts, Et Christ t’éclairera.

La Parole de Dieu a été beaucoup dénaturée, sous prétexte de l’amour, on accepte beaucoup trop de choses qui sont inacceptables aux yeux de Dieu. Nous entrons beaucoup trop facilement dans le compromis et nous nous laissons berner par des paroles sans fondements, qui nous détruisent.

Il ne peut y avoir de foi sans repentance, ni de salut sans repentance.

Luc 13 : 5 : Si vous ne vous repentez pas, vous périrez tous de même.

La repentance fait partie du processus du salut. On ne peut pas juste dire je crois en Jésus et je serais sauvé. C’est le principe même de changer de Royaume !

Rappelons nous une chose, le diable aussi croit que Jésus est le messie. Seulement il a choisi son camp !

Sommes nous prêt aujourd’hui à nous soumettre à Dieu. Parce qu’il est question de soumission. Il est question de faire sa volonté, de changer d’attitude et de marcher dans ces voies.

Qui répondra à l’appel de la repentance aujourd’hui ? et qui se mettra à genou dans la soumission à Dieu ? Et qui décidera de changer d’attitude ?

C’est une question de choix, une décision à prendre.

L’amour est une question de choix ! Chaque matin je me lève et je choisis d’aimer ma femme. Si je choisissais de ne plus l’aimer, je trouverai des choses à reprocher à ma femme et notre amour en souffrirait. Nous nous séparerons car nous aurons fait le choix de ne plus nous aimer.

Dieu te dit aujourd’hui : Tu dois choisir de ne plus aimer ton péché.
Tu dois choisir de détester ton péché afin d’aimer obéir à Dieu.

C’est une question de Royaume ! De quel royaume fais-tu partie ?
C’est une décision à prendre, que toi seul peut prendre.

Le Royaume des cieux est proche, plus que jamais. 
Aujourd’hui plus encore que lorsque Jésus, les disciples et les premiers chrétiens prêchaient la Parole.
REPENTEZ-VOUS !

Poster un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!